A.M.F.N.
Association des Modélistes Ferroviaires de Nice

Un bloc-sytème pour les véhicules du Car-System Faller ©

  • Le dispositif d'arrêt magnétique
  • Principe du bloc-système
  • Un exemple d'exploitation complexe
  • Réglages

  • Pourquoi ce bloc-système?

    Lorsque plusieurs véhicules circulent sur la même route, il est intéressant de prévoir un sytème d'espacement pour éviter les collisions par rattrapage.
    Les véhicules du Car-System Faller © sont équipés d'origine d'un ILS qui permet des les arrêter par un électro-aimant disposé sous le plan de roulement.
    Faller a prévu différents modèles d'électro-aimants: alimentés pour l'arrêt ou alimentés pour le passage. En fait, Faller propose même des modules de bloc-système tout faits.

    Cependant ce système ne nous satisfaisait pas,  justement à cause des électro-aimants, pour plusieurs raisons: consommation électrique importante, impossibilité de les laisser sous tension en permanence, perte d'information lors de la mise hors tension, et coût pour un réseau important.

    Nous avons préféré équiper notre réseau routier de "dispositifs d'arrêt magnétique" (DAMs) de notre conception, qui peuvent rester indéfiniment dans un état ou un autre ans consommation de courant.

    Le dispositif d'arrêt magnétique:

    Les dispositifs d'arrêt magnétiques (DAMs) sont constitués d' un aimant monté sur un servo-moteur de modélisme classique, et commandés par un micro-contrôleur PIC.
    Voir la page décrivant les stations de charge.

    Principe du bloc-système:
     

    Un véhicule parcourt la section 2 (de gauche à droite).
    En arrivant vers la fin de la section, le véhicule rencontre le Dispositif d'Arrêt Magnétique (DAM) M2.
    Si la section 3 est libre, ce DAM M2 est ouvert; le véhicule le franchit.
    Au passage section 2 -> section 3, le véhicule actionne le détecteur D2.
    Le détecteur D2:
    ferme le DAM M2, empêchant ainsi les véhicules suivants de pénétrer dans la section 3,
    ouvre le DAM M1, permettant aux véhicules suivants de pénétrer dans la section 2, maintenant libre.

    Un exemple d'exploitation:

    Gestion des bus devant la gare:
    Les véhicules arrivent en haut à droite par la section 47. Les bus, qui sont munis d'un petit aimant coté droit, activent le capteur "spécial bus". La station 54, si elle est libre, commande alors l'aiguillage pour réceptionner le bus, qui vient s'arrêter devant la gare . Les autres véhicules passent directement de la section 47 à la section 55.
    Après un certain temps (descente des voyageurs), les bus repartent de la section 54 pour aller se mettre en attente sur l'une des voies 56 à 58. Après un nouveau temps d'attente (montée des voyageurs), les bus repartent et rejoignent la circulation au niveau de la section 17.

    Arrêt des véhicules dans le sens ouest-est:
    Les véhicules arrivant en bas à gauche par la section 16 actionnent un capteur relié au module 60. Si la section est libre, l'aiguille est actionnée et le véhicule pénètre sur cette section. Sinon il passe sur la section 59.

    Passage à niveau:
    Le bloc-système ferroviaire, Zimo en l'occurence, commande un relais lorsque la section de voie du passage à niveau est occupée par un train. Un contact du relais provoque la mise à l'arrêt des dispositif d'arrêt magétiques 16 et 17.

    Remarque:
    Tout le câblage n'est pas représenté sur ce schéma de principe. Il manque notamment les fils inter-canton "amont-aval" qui relient  tous les modules entre eux.

    Réglages:

    Les stations sont réglables par CVs, comme un décodeur de digital, à travers le port série ou USB.
    Certains CVs contrôlent la position des servomoteurs, d'autres les différents paramètres de fonctionnement (croisements, temporisations, etc), et d'autres encore le protocole de communication avec le PC.


    Utilisez la touche "RETOUR" ou "PRÉCÉDENT" de votre navigateur